Select Page

Hello à toi nouveau lecteur,

Aujourd’hui, j’ai décidé de te parler un peu de moi, pour que nous apprenions à nous connaître. C’est vrai, tu me vois arriver sur la toile comme une fleur, mais tu ne sais encore rien de moi, alors je vais t’en dire un peu plus en te parlant de mon parcours, un peu atypique.

Premièrement, je m’appelle Anissa, j’ai 24 ans et je vis actuellement dans le Sud de la France, à Aix-en-Provence, mais avant tout cela je suis une bretonne, une vraie. J’ai grandi aux alentours de Rennes, dans un p’tit bourg assez ennuyant, jusqu’à mes 17 ans, où j’ai emmenagé à Rennes pour commencer la fac. A l’époque, je changeais de projet pro tous les 6 mois, j’ai voulu travailler avec les animaux, en archiecture, faire du droit, devenir traductrice, travailler dans l’événementiel bref je n’étais pas très décidée. La peur de faire un choix, et donc de me fermer d’autres portes, que j’ai toujours d’ailleurs.

J’ai donc commencé une licence en Langues Etrangères Appliquées au Commerce Internationale (barbare ce nom, non ?), j’ai passé 3 ans à Rennes, puis j’ai voulu bouger, rencontrer de nouvelles têtes et de nouveaux lieux. A 20 ans me voilà donc partie vers l’Angleterre à côté de Cambridge avec mon chat sous le bras, ma valise dans l’autre. J’ai passé 1 an là-bas en tant que jeune fille au pair tout en étudiant à distance, puis 1 an aux Etats-Unis à côté de Washington DC.

Je me suis rendue compte que j’étais plus efficace comme ça, travailler dans mon coin, aux horaires que je me fixe, à mon rythme. J’ai beaucoup apprécié mes cours d’introduction au marketing. J’ai donc décidé à mon retour en France de rejoindre un Bachelor en Marketing et Ventes à distance, j’ai en même temps travaillé en tant que réceptionniste pendant plus d’1 an, et fait un stage de 6 mois en tant que chargée de marketing opérationnel chez Cache-Cache. J’ai adoré l’environnement corporate, avoir son petit bureau, pouvoir discuter avec ses collègues, profiter des pauses café. Mais il y avait toujours un truc qui ne me convenait pas dans cet environnement. Je déteste rester en place, si je le pouvais, je changerai de lieu toutes les deux semaines. Je me suis donc mise à réflechir plus sérieusement à mon projet pro. Je savais deux choses : je souhaitais avoir la liberté d’être indépendante géographiquement et choisir les projets sur lesquels je souhaite travailler.

Deux choix se sont donc ouverts à moi : trouver un travail qui implique de voyager (pour le marketing ce sont bien souvent des missions dans l’import/export qui permettent ce mode de vie ou bien un travail de commercial) ou bien travailler en freelance. La première permettait la stabilité du travail (un contrat et des horaires établies, un revenu fixe) et le deuxième permettait la liberté. J’ai donc opté pour le deuxième choix. Pouvoir façonner mon métier, choisir mes clients, travailler à distance. Je suis bien consciente que la vie d’auto-entrepreneuse vient également avec ses côtés négatifs : manque de stabilité au niveau des revenus, passages à vide, rigueur, organisation, et je suis prête à relever ce défi ! En travaillant tout de même en parallèlle, le temps de développer mon activité, pour m’assurer un minimum de sécurité avant de pouvoir vivre uniquement de ma micro-entreprise.

Travailler en freelance, oui, mais qu’offrir ? En effet, comme je te le disais plutôt, je suis très curieuse, j’aime travailler sur différents projets à la fois, j’aime l’organisation qu’il y a derrière. Je me suis donc naturellement tournée vers le domaine de la communication digitale. C’est assez vaste comme domaine, mais ce qui me plaît plus particulièrement, c’est les réseaux sociaux. Le fait de rassembler des groupes de différents horizons et les fédérer autour d’une passion commune, mais également créer du contenu visuel et rédactionnel! Ce n’est qu’il y a quelques années que j’ai commencé à écrire, tenir des blogs surtout, et j’ai également commencé à m’amuser avec Lightroom puis Photoshop, maintenant Canva, j’adore créer des visuels. J’ai donc décidé d’en faire mon métier.

Maintenant que j’ai décidé de mon offre, la prochaine étape, la plus effrayante pour moi, sera de me spécialiser. J’attends d’avoir une idée plus claire en tête avant de me décider.

J’espère que cet article t’as permis de commencer à me cerner un peu mieux, et à comprendre ce qui m’a amenée à rejoindre le cercle des freelances puis je l’espère, des « digital nomads ». Si tu souhaites échanger avec moi, n’hésites pas à me contacter sur Instagram ou encore par email.

Bien à toi,

Anissa.